L'instinct maternel

 

Une étude américaine s'est penchée sur l'instinct maternel. D'après celle-ci, des zones spécifiques du cerveau de la mère (intention de se déplacer, de parler et d'interpréter les sons) s'activent quand bébé se met à pleurer.

Ces mêmes zones seraient moins réactives aux stimuli dans le cerveau du père.

L'instinct maternel ne srait donc pas une construction culturelle mais une réalité biologique.

Source: Ca m'intéresse Janvier 2018